Tribus du Maroc
Les Tribus Du Maroc
   
  





La Tribu Mgouna


Carte de Mgouna



Histoire de Mgouna

La tribu Mgouna est une tribu berbère qui habitait autrefois la moyenne vallée de Dadès d'où elle a été chassée par la tribu Ait Sedrate qui a pris sa place.

Mgouna est formée de 4 fractions: Ait Hmed et Ait Ouassif sont essentiellement des agriculteurs, Ait Mraou et Ait Oussaka qui exerce plutôt une activité forestière (éleveurs, bûchrons, charbonniers).
La tribu Mgouna était liée par un pacte de défence mutuelle, appelé "Tada", avec la puissante tribu d' Ait Atta afin de se protéger contre la tribu voisine des Ait Sedrate, une telle alliance leur a aussi ouvert l'accés aux pâturage d'hiver dans le Saghro.





Costumes & Mode

Costume traditionnel d'une femme de Mgouna
femme de Mgouna


Kalaat M'gouna: La ville rose

La capitale des Mgouna, qui signifie "la citadelle de Mgouna", elle doit son nom à l'Ighil Mgouna (4071 m). Une fête (moussem en arabe) est y organisée au mois de Mai de chaque année, cette fête qui dure deux jours, vient fêter l'arrivée des roses des vallées de Dades et Mgoun.



Kalaat mgouna


Les rose de Mgouna


La fête des roses

Mgouna est le principal centre de production d'eau de rose au Maroc; la légende attribue l’introduction de la rose de Damas « Rosa Damascina » dans la région à un groupe de pelrins berbères, de retour de La Mecque au Xe siècle, fut impressionné par la beauté et le parfum de cette fleur. Ils ramenèrent quelques roses et les replantèrent dans la région de Kelaat M’Gouna. C’est aux mois d’avril et mai, dès l’aube, que les femmes s’affairent à la cueillette des précieuses pétales. Près de 1 000 tonnes en seront récoltées pour être distillées dans les deux usines, à Kelaat M’Gouna et à Souk-el-Khemis.


casbah Mgouna




Le poignard de Mgouna

Au village Azlag se perpétue la fabrication de poignard (Lkoumiya), art hérité des juifs présents jusque dans les années 1960.
Lame en acier, manche en bois de peuplier ou d’abricotier, d’os, fourreaux richement décorés. La forme courbée du fourreau ne revêt pas uniquement d’un simple aspect esthétique, mais à un côté bien pratique : Le poignard étant traditionnellement porté en bandoulière, en cas de situation urgente, il suffisait de saisir le manche du poignard en calant le fourreau recourbé au niveau de l’entre-jambes, laissant ainsi la seconde main disponible au moment d’en extraire le poignard.

Le poignard est principalement une arme, mais, il est également une parure masculine qui est indispensable dans toutes les cérémonies sociales (danse collective « Ahwach », la fantasia, les mariages…).

Le poignard de Mgouna
poignard de Mgouna
poignard de Mgouna





Ahidous Mgouna

Elle est parmi les troupes de danses folkloriques les plus célèbres au Maroc, c’est une troupe composée généralement de 16 personnes (8 femmes et 8 hommes dont un chef); parmi ces danses les plus célèbres, la danse de l'abeille (TIZOUIT), cette danse folklorique symbolise la femme en abeille et l’homme en apiculteur et les tambours et les flûtes rythment la cadence. Cette représentation démontre que l’apiculteur ne peut vivre sans les abeilles qui ne peuvent à leur tour vivre sans les fleurs.





Copyright © 2017 -TribusDuMaroc @ Contact 1304958