Tribus du Maroc
Les Tribus Du Maroc
   
  





La Tribu Khlout


Carte de Khlout



Histoire des Khlout

Khlout est une tribu arabe de Jacham de bani Hilal originaire du Bahrein actuel, elle s'est installée d'abord en Egypte, puis en Tunisie sous la contrainte des tribus de Targhlibe.

Au XIIe siècle, le calif Almoahade Yakoub Al Mansour les a fait venir au Maroc et les installer a Tamesna (Chaouia actuelle).

Les khlout habitaient la région de Tadla qui fesait partie de Tamesna dans les premiers temps de la dynastie Saadienne. Vers 1540, ils sont entrés au service de Mohammed ech-cheikh puis ils se sont révoltés contre lui pour se joindre à l'armée turque du Wattaside Abou Hassoun. Devenu le maître du Maroc, Mohammed ech-cheikh raya les khlout des contrôles militaires, les soumit au versement de l'impôt et déporta leur chef à Marrakech.
A l'avènement d'Ahmed EL Mansour en 1578, et en raison de leur conduite héroïque à la bataille de Oued El Makhazen 1578, réintègra la moitié de la tribu dans les contôles de l'armée; l'autre moitié reçut l'ordre d'aller s'installer dans l'Azghâr.





Larache: Lixus

Fondée au XIIe siècle av J.C, Lixus était un port cartaginois puis romain sur la rive droite de l'Oued Loukkos.


Tête de Poséidon à Lixus



Lixus est citée dans la mythologie grecque comme une ville légendaire où se situent deux des exploits d'Hercule. En effet , c'est à Lixus qu'il aurait vaincu Antée, le fondateur de Tanger et cueilli les pommes d'or du jardin des Hespérides que défendait un dragon.

Vers la fin du 1er siècle av J.C, sous le règne du roi Juba II et de son fils Ptolémée, Lixus prospère et se développe concédérablement.
A partir de 42 apès J.C, sous le règne de l'empereur Claude, Lixus est promu au rang de colonie romaine. La ville se dota alors d'un vaste complexe industriel de salaison et de garum.

Après la conquête arabe, une nouvelle ville voit le jour sur la rive gauche de l'oued qui porte le nom de Larache " Al Araïch ".


Borj Mérinide du XIIIe siècle transformé en musée


Vers la fin du XVe siècle, la ville se dota d'une enceinte d'une douzaine de kilomètres. Et au XVIe siècle, le sultan Saadien Ahmad Al Mansour, construit entre 1579 et 1589 deux tours: Borj Lakbibat "Hisn al-Fath" et Borj al-Laqlaq.


Le fort portuais



En 1610, les Espagnols prirent le ville qui sera reprit par le sultan Alaouite Moulay Ismail en 1689 et y édifia d'importante structure urbaines afin de lui rendre sa fonction civile.


Le port de Larache vers 1670

En 1911, Larache est occupée de nouveau par les Espagnols, et elle sera reprit à l'indepandance en 1956.




Le thé vert




Le Thé de Larache

Le thé a été introduit au Maroc sous le règne du sultan Moulay Ismaïl fin XVII e. Offert comme présent par l'ambassade anglaise à la cour, il était réservé à l'elite du pays.

Ce n'est qu'à partir de 1854 que l'usage du thé se généralise. En effet, quand la guerre de Crimée éclate en 1853 entre les anglais et les russes a poussé la compagnie des Indes qui subit un blocus imposé par les russes au baltique à trouver de nouveaux débouchés commerciaux pour écouler le surplus de marchandise, le Maroc gèographiqument proche de Gibraltar était le marché ideal.

C'est donc par Tanger et grace au britannique que le thé -que les marocain ont aromatisé avec la menthe- devient la boisson nationale par excellence du royaume.


Sa plantation en revanche est trés recente, elle a commencée des les années 1980 à Larache et dans la plaine de Loukkos, la production est estimée à 10 % de la consommation nationale avec un rendement entre 600 et 800 kg/ha.


Les marques de thé au Maroc




Copyright © 2017 -TribusDuMaroc @ Contact 1248534