Tribus du Maroc
Les Tribus Du Maroc
   
  





La Tribu Ghiata


Carte de Ghiata



Histoire de Ghiata

Ghiata, est une tribu berbère Zénète, aujourd'hui fortement arabisée, cette tribu a été une puissante tribu du Nord-Est marocain.

Selon la légende, c'est Moulay Idriss Ier qui leur donna le nom de Ghiata lorsqu'ils sont venus à son secour, le mot Ghiata est dérivé de "Aghata" qui signifie "secourir" en arabe. En effet, Ghiata constitue à côté de l'ancienne tribu Awraba, la tribu Ghomara et la tribu Meknassa une forte coalition qui permet à Moulay Idriss de dominer tous le Maroc du Nord.

AU XIIe siècle, à l'époque de la dynastie Almohade, le livre Kitab al Istibçar décrit la ville de Taza en précisant que ses habitants de Berbères Ghiatas.
C'est à la fin de l'ère Mérinide au XVe siècle que la tribu ghiata en profite pour occuper ce qu'il en reste de l'ancien territoire de la tribu Meknassa.

En 1876, le sultan Moulay Hassan Ier en expédition contre Oujda rencontre une forte résistance des Ghiatas qui refusèrent de ravitailler les troupes du sultan.

A la fin du XIXe siècle, les Ghiata sont répartis en deux groupes, l’un gardait l’ancien nom de Matghara (Zénètes qui se trouvent être aussi aux origines des Beni Waraïn) et comptait cinq fractions; le second, celui des Ahel Tahar ou Ghiata de l’est, est constitué de sept fractions: Ahl Doula, Ahl Oued, Beni Oujjan, Ahl Tahar, Mterkat, Beni Bougaitoun et Bichiouine, cette dernière est la seule fraction encore amazighophone de Ghiata.





Costumes & Mode

Costume traditionnel d'une femme de Taza
femme de Taza




Ville de Taza

ville de Taza

Les tribus de Ghiata, Meknassa et Metalsa après leur ralliement à la cause de Idriss Ier (fondateur du Maroc), construisèrent un Ribat (place forte) à l'emplacement de l'actuelle Taza.
A la chute des Idrissides au Xe siècle, la tribu de Meknassa sous le commandement de Ibn Abi El-Afia contôle une grande partie du nord du Maroc, elle fortifia la ville de Taza et fonda la ville de Meknès.

En 1074, Youssef Ibn Tachafine prend la ville qui reste aux mains des Almoravides jusqu'à 1132, date à laquelle la dynastie Almohade de Abd Al-Moumin devient les maîtres du lieu, pour lutter contre les Bani Marin ( dynastie Mérinide plus tard) les Almohades élevèrent une muraille autour de la ville.

Les Mérinides au XIVe siècle et les Sâadiens au XVIe siècle renforcèrent tour à tour les murailles de la ville .
Au XVIIe siècle, le sultan Alaouite Moulay ER-Rachid s'empara de Taza.
En 1902, Taza devient la capitale du prétendant au trône Rogui Bou Hmara.
En 1214, la ville de Taza est placée sous le protectorat français.





Rogui Bou Hmara

De son vrai nom Jilali Ben Driss Al-Youssefi Azzarhouni, est né à Ouled Youssef du Zerhoun près de Fès, cet homme politique d'origine modeste à acomplit ses études à Fès puis à Alger pour devenir topographe et ingénieur des ponts et chaussés.
Il devient le secrétaire de Moulay Omar, frère du sultan Moulay Hassan Ier et khalifa de Fès.
Rogui va usurper l'identité du frère du sultan Moulay Abdalaziz et fils du sultan Hassan Ier, il souleva les tribus du Nord-Est du Maroc et reclame le trône. Après sa première victoire sur les troupes du sultan, il entre en triomphant et humble sur le dos d'une ânesse ce qui lui valu le surnom de Bou Hmara " Ce lui de l'ânesse ".


 de Rogui bou hmara


friouato




Gouffre Friouato

Découvert en 1934, c'est une immense grotte à cièl ouvert dont l'ouverture fait 40 m de diamètre et la profondeur atteint 125 m. On y accède par une petite porte sur le côté qui donne sur une immense salle, la descente se fait par un escalier en beton accroché au paroi, après des centaines de marches on arrive on bas, au fond dans un coin on trouve une minuscule ouverture pour accéder au reste de la groutte.


friouato






Copyright © 2017 -TribusDuMaroc @ Contact 1284582